En bref et en brèves

24. févr., 2018
Voilà de quoi réfléchir et se positionner.

Christelle Mazza, avocate : "On ne demande pas une médiation en cas de viol, le harcèlement est un délit inscrit au code pénal"

23. déc., 2017

Conseil des ministres du 22 décembre 2017

Sur proposition du ministre de la Justice Koen Geens, le Conseil des ministres a approuvé en deuxième lecture un avant-projet de loi portant dispositions diverses en matières de droit civil.

L'avant-projet a été soumis à l'avis de la Commission de la protection de la vie privée, des associations de villes et communes ainsi que du Conseil d'Etat. Il répond aux objectifs suivants : notamment celui d'encourager les modes alternatifs de règlement des conflits en général, et la médiation et le droit collaboratif en particulier.

26. oct., 2017
www.lemonde.fr


Face à une justice civile débordée, la médiation devient un marché convoité

22. oct., 2017

Des youtubeurs médiateurs existent déjà mais le mode opératoire d'Alexiane Wyns est inspirant.

22. oct., 2017

"J'ai terminé la " semaine de la médiation " par une après-midi de partage très enrichissante, autour d'une "Table ronde" organisée par l'ASBL Agora Mediation .
Le réflexe premier est toujours en Belgique celui d’introduire une action en justice. Le choix du recours à la médiation est une attitude culturelle qui devrait pouvoir être intégrée par chacun comme alternative au traitement habituel du conflit.
Si la médiation n’est effectivement pas la voie opportune dans tous les cas et doit conserver impérativement son caractère volontaire, davantage de moyens doivent être mis en œuvre afin que l’obligation légale d’information sur la médiation soit effectivement remplie.
Ce qui est fondamental, c’est la liberté de choix : le justiciable doit avoir la possibilité de déterminer librement, en pleine connaissance de cause, la voie la plus appropriée à donner à son conflit. Ce n’est donc qu’en ayant été éclairé quant aux différentes alternatives qui lui sont offertes qu’il pourra choisir entre « transformer son conflit en litige » en le menant au procès ou recourir à la Médiation.
La route est encore longue sur le chemin de la diffusion, de l’information sur la médiation….
C'est grâce à des échanges tels que celui d'hier, entre milieux professionnels venant d'horizons variés que la médiation se fera encore connaître davantage. Un tout grand merci dès lors à René Constant et Stefan Delvaux pour leurs initiatives, leur motivation à promouvoir davantage la médiation, leur mobilisation et leur gentillesse !"

de Stéphanie Vrancken, médiatrice familiale agréée.